Mon programme sur-mesure est composé de différentes thématiques :

 

La psychomotricité

 

La psychomotricité est un apprentissage important pour un enfant porteur de trisomie 21. Pour soutenir mes acquisitions physiologiques, mes parents se font aider par une professionnelle à raison d’une fois par semaine, elle me montre les bonnes positions. Et j’ai également la chance de fréquenter une crèche qui bénéficie de la présence quotidienne d’une psychomotricienne.

Entre chaque séance, je m’exerce, à la maison, afin de développer ma psychomotricité globale mais aussi ma psychomotricité fine.

Psychomotricité

Par exemple, je m’entraîne à attraper les objets en utilisant mon pouce et mon index. Ce qui m’aidera plus tard dans la tenue de mes couverts pour manger ou de mon stylo pour écrire.

Pour m’accompagner et me stimuler au quotidien, mes parents et bénévoles formés utilisent le programme de la méthode ADA (Aide au Développement et à l’Apprentissage).

L’objectif est de créer des occasions pour développer mes fonctions motrices, sensorielles et cognitives.

J’ai démarré mon programme il y a quelques mois et j’ai déjà fait de gros progrès.

Clara

 

L’orthophonie : prévenir la rééducation par l’éducation !

 

L’accompagnement précoce en orthophonie est un élément essentiel de mon apprentissage de la communication. Cela me permet d’intégrer  et d’adopter les bonnes pratiques avant l’apparition du langage.

Mes séances m’aident à identifier et à reproduire les sons, les phonèmes, les attitudes, pour me préparer de la manière la plus positive possible à l’acquisition du langage.

Orthophoniste

Enfin, la stimulation des muscles oro-faciaux m’aide à prévenir les difficultés d’acquisition liées à l’hypotonie (avancement de la mâchoire, problème dentaires, respiration buccale, problème de posture générale de la nuque, de la colonne et du bassin)

C’est pourquoi, je vais bénéficier de la méthode Talk Tools ®, qui a obtenu des résultats significatifs en matière de prévention des risques liés à l’hypotonie de la sphère oro-faciale.

 

L’ostéopathie : une prise en charge globale

 

Une fois par mois, je  bénéficie d’une séance d’ostéopathie globale et crânienne.

L’ostéopathie  est un soutien général à l’ensemble de mon accompagnement :

  • Le dégagement de la sphère oro-faciale désobstrue mes voies aériennes supérieures et stimule ma respiration nasale. Je suis ainsi moins sujette aux infections respiratoires. Cela m’a bien aidé après mon épisode de pneumopathie à bien nettoyer et à éliminer les effets néfastes des antibiotiques.
  • Un soutien à ma psychomotricité en relâchant mes tensions et en m’incitant à adopter une meilleure position.

 

La méthode Tomatis

 

Dr Tomatis a créée en 1970 une méthode qui traite les altérations de l’oreille, de la voix et du langage entre autre. Dr Tomatis cite : «On ne pourra reproduire vocalement que ce qu’on est capable d’entendre. Entendre et surtout écouter ». L’outil utilisé est l’oreille électronique qui est la réplique parfaite de l’oreille humaine. Elle sert à faire faire une sorte de gymnastique à l’oreille grâce au tympan et à l’oreille interne. La voix maternelle et les chants de Mozart stimulent le cerveau et influencent positivement les réseaux neuronaux.

La thérapie Tomatis a de nombreux objectifs, pour moi à ce jour, cela va m’aider à :

  • Mieux écouter en améliorant ma capacité de perception,
  • Stimuler ma motricité
  • Augmenter ma concentration
  • Développer mon langage
  • Me donner de l’énergie
  • Réguler mon équilibre végétatif

Plus tard cela pourra :

  • M’apporter une meilleure estime de moi
  • Réhabiliter ma motivation
  • Optimiser mon audition
  • Me faciliter l’apprentissage d’une langue étrangère

Mais maman pourquoi partir si loin ? Le centre Atlantis en Belgique est une association sans but lucratif, qui a pour mission de délivrer une thérapie globale. En dehors des phases d’écoute dispensées par une équipe de professionnels, les patients ont accès à diverses thérapeutiques :

Le cheval thérapeutique qui renforce la colonne vertébrale, la posture et l’équilibre. Ah oui maman je l’ai fait ça, j’ai adoré ! Le Giger (vélo couché), permet lui de développer la motricité globale, la motricité fine et le sens de l’équilibre.

Et plus tard : le Bal A vis X (unité d’exercices qui vise le sens de l’équilibre, du rythme, de la concentration), des exercices améliorant le langage oral, la lecture, la psychomotricité…

Mais surtout il y a le terrain de jeux d’Atlantis, durant les pauses maman m’amène dans la piscine à balles, aux toboggans c’est trop chouette. Et en plus cela fait partie intégrante de ma thérapie car jouer stimule de manière ludique ma motricité et continue de créer des connexions neuronales.

La musicothérapie

Depuis fin 2018, une jeune femme qui s’appelle Clara comme moi, vient à la maison, elle nous fait de l’éveil musical et l’initiation au violon grâce à la méthode Suzuki. Pour une fois je peux partager cette activité avec ma sœur jumelle Jade et avec maman aussi. La pédagogie Suzuki s’apparente à l’apprentissage de la langue maternelle : apprendre la musique dès le plus jeune âge, sans contraintes par le jeu et l’imitation. Moi j’adore.

Mon programme sur-mesure est composé de différentes thématiques :

 

La psychomotricité

 

La psychomotricité est un apprentissage important pour un enfant porteur de trisomie 21. Pour soutenir mes acquisitions physiologiques, mes parents se font aider par une professionnelle à raison d’une fois par semaine, elle me montre les bonnes positions. Et j’ai également la chance de fréquenter une crèche qui bénéficie de la présence quotidienne d’une psychomotricienne.

Entre chaque séance, je m’exerce, à la maison, afin de développer ma psychomotricité globale mais aussi ma psychomotricité fine.

Psychomotricité

Par exemple, je m’entraîne à attraper les objets en utilisant mon pouce et mon index. Ce qui m’aidera plus tard dans la tenue de mes couverts pour manger ou de mon stylo pour écrire.

Pour m’accompagner et me stimuler au quotidien, mes parents et bénévoles formés utilisent le programme de la méthode ADA (Aide au Développement et à l’Apprentissage).

L’objectif est de créer des occasions pour développer mes fonctions motrices, sensorielles et cognitives.

J’ai démarré mon programme il y a quelques mois et j’ai déjà fait de gros progrès.

Clara

 

L’orthophonie : prévenir la rééducation par l’éducation !

 

L’accompagnement précoce en orthophonie est un élément essentiel de mon apprentissage de la communication. Cela me permet d’intégrer  et d’adopter les bonnes pratiques avant l’apparition du langage.

Mes séances m’aident à identifier et à reproduire les sons, les phonèmes, les attitudes, pour me préparer de la manière la plus positive possible à l’acquisition du langage.

Orthophoniste

Enfin, la stimulation des muscles oro-faciaux m’aide à prévenir les difficultés d’acquisition liées à l’hypotonie (avancement de la mâchoire, problème dentaires, respiration buccale, problème de posture générale de la nuque, de la colonne et du bassin)

C’est pourquoi, je vais bénéficier de la méthode Talk Tools ®, qui a obtenu des résultats significatifs en matière de prévention des risques liés à l’hypotonie de la sphère oro-faciale.

 

L’ostéopathie : une prise en charge globale

 

Une fois par mois, je  bénéficie d’une séance d’ostéopathie globale et crânienne.

L’ostéopathie  est un soutien général à l’ensemble de mon accompagnement :

  • Le dégagement de la sphère oro-faciale désobstrue mes voies aériennes supérieures et stimule ma respiration nasale. Je suis ainsi moins sujette aux infections respiratoires. Cela m’a bien aidé après mon épisode de pneumopathie à bien nettoyer et à éliminer les effets néfastes des antibiotiques.
  • Un soutien à ma psychomotricité en relâchant mes tensions et en m’incitant à adopter une meilleure position.

 

La méthode Tomatis

 

Dr Tomatis a créée en 1970 une méthode qui traite les altérations de l’oreille, de la voix et du langage entre autre. Dr Tomatis cite : «On ne pourra reproduire vocalement que ce qu’on est capable d’entendre. Entendre et surtout écouter ». L’outil utilisé est l’oreille électronique qui est la réplique parfaite de l’oreille humaine. Elle sert à faire faire une sorte de gymnastique à l’oreille grâce au tympan et à l’oreille interne. La voix maternelle et les chants de Mozart stimulent le cerveau et influencent positivement les réseaux neuronaux.

La thérapie Tomatis a de nombreux objectifs, pour moi à ce jour, cela va m’aider à :

  • Mieux écouter en améliorant ma capacité de perception,
  • Stimuler ma motricité
  • Augmenter ma concentration
  • Développer mon langage
  • Me donner de l’énergie
  • Réguler mon équilibre végétatif

Plus tard cela pourra :

  • M’apporter une meilleure estime de moi
  • Réhabiliter ma motivation
  • Optimiser mon audition
  • Me faciliter l’apprentissage d’une langue étrangère

Mais maman pourquoi partir si loin ? Le centre Atlantis en Belgique est une association sans but lucratif, qui a pour mission de délivrer une thérapie globale. En dehors des phases d’écoute dispensées par une équipe de professionnels, les patients ont accès à diverses thérapeutiques :

Le cheval thérapeutique qui renforce la colonne vertébrale, la posture et l’équilibre. Ah oui maman je l’ai fait ça, j’ai adoré ! Le Giger (vélo couché), permet lui de développer la motricité globale, la motricité fine et le sens de l’équilibre.

Et plus tard : le Bal A vis X (unité d’exercices qui vise le sens de l’équilibre, du rythme, de la concentration), des exercices améliorant le langage oral, la lecture, la psychomotricité…

Mais surtout il y a le terrain de jeux d’Atlantis, durant les pauses maman m’amène dans la piscine à balles, aux toboggans c’est trop chouette. Et en plus cela fait partie intégrante de ma thérapie car jouer stimule de manière ludique ma motricité et continue de créer des connexions neuronales.

La musicothérapie

Depuis fin 2018, Une jeune femme qui s’appelle comme moi, vient a la maison faire un éveil musical. Enfin une activité que je peux partager avec ma sœur jumelle Jade et ma maman. La séance comprend l’eveil musical et l’apprentissage du violon par la méthode Suzuki. Cette méthode utilise une pédagogie qui s’apparente à l’apprentissage de la langue maternelle : apprendre la musique dès le plus jeune âge sans contraintes par le jeu et l’imitation. Moi j’adore, j’ai un tout petit violon de la taille d’une main presque.